01 Oct
01Oct

Vous m'avez peut être vu en train de parler de "Gamma exposure" ou en l'exposition GAMMA en français. Oui, la terminologie semble complexe au premier abord, c'est pour cela que je vais prendre le temps de vous expliquer.

Tout d'abord, on parle de gamma exposure lorsqu'on va traiter les options. Donc dans ce cas, il est important de comprendre qu'il y a aussi des market makers (MM) dans le monde des options pour assurer la liquidité. Les MM achètent et vendent les options mais ils doivent aussi hedger leur positionnement afin de gérer le risque en achetant ou en vendant le sous-jacent car les options sont des produits dérivés d'un actif.

Cependant, les options ne bougent pas de la même façon qu'une action puisqu'une option a un modèle d'évaluation différent, dans ce cas il s'agit du modèle Black Scholes. (afin de bien comprendre le modèle d'évaluation, je ferais un autre article sur le sujet).

Comme il est important pour les MM de suivre la variation du pricing des options pour maintenir leur hedging le plus neutre possible, ils vont se regarder les greeks : le Delta, gamma, vega, theta, rheta... Ici, nous allons juste retenir le Delta et Le gamma.

Le delta est le taux de variation de la valeur du prix de l'option à chaque variation de 1$ du sous jacent (sous jacent car chaque option est un dérivé d'un actif donc dérivé du sous jacent). Donc par exemple, si le delta est de 0.5, à chaque variation de 1$ du sous jacent, le prix de l'option va varier de 0.5$.

Le gamma est le taux de variation du delta, donc à chaque variation de 1$ du sous-jacent.

Lorsque les MM sont exposés à un large changement de gamma dû à une forte demande d'options, ils vont devoir se hedger afin de minimiser le risque et rester le plus neutre possible. Cela implique donc plus de volume et donc un impact collatéral sur le marché.

Cette semaine, jeudi soir après la chute importante de l'indice du S&P500, j'avais posté ceci sur twitter.

Et voici l'exposition GAMMA concernant le S&P500 jeudi soir, vous pouvez y constater la courbe orange vers le bas qui donne un chiffre négatif.


Cela veut dire quoi concrètement un gamma aussi négatif, lorsque les MM ont vendu des options de vente "PUTS" (produit qui sert de protection de portefeuille pour les investisseurs lorsque le marché chute), ils ont dû vendre le sous-jacent en parallèle afin de rester "delta neutre", et vu la forte évolution du gamma (greeks) dans le prix des options, ils ont dû manœuvrer en vendant encore plus le sous-jacent afin de réduire leur risque.

Vendredi, nous sommes repassés dans une exposition gamma positive car il y avait des expirations hebdomadaires, donc clôture de certaines positions pour réajuster le positionnement avec la nouvelle exposition.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.