30 Sep
30Sep

Quand j'ai commencé à trader en janvier 2018 (gérer moi-même sur les marchés mon propre compte), j'ai commencé dans un environnement sensible aux troubles de liquidités donc il y a eu plusieurs corrections de 2018 à 2020, je me rappelle par exemple de :

- 2 corrections de 10%

- Une de 20% fin 2018

- Celle du Covid de +30% et

- Plusieurs respirations de 5% en même pas 2ans et 2 mois. 

Bien sûr, 2018 et 2019 étaient deux années très sensible car peu de liquidités dans le système. 

Il n'y avait pas d'injections de la fed, le taux directeur et le taux 10ans en hausse jusqu'à fin 2018 (pression inflationniste), ensuite resserrement (tightening) de la politique pour contrôler l'inflation de fin 2018. 

Le crédit crée les cycles économiques. Et sans le crédit, on aurait pas de cycle dans le marché non plus.

 Quelqu'un qui est arrivé en avril 2020 après la chute du Covid ne connait pas encore cet environnement de marché puisqu'actuellement le marché continue de baigner dans la liquidité avec :

1/ Les injections tous les mois de 120Milliards dans le système financier (quantitative easing) jusqu'en Novembre. Les annonces de Tapering devrait commencer en Novembre.

2/ Taux directeur au plancher, ce qui laisse des marges par rapport aux taux de crédits des banques commerciales. Donc oui, dans un tel environnement, il est plus difficile d'avoir des corrections de plus de 10% tant que le marché baigne dans la liquidité. Il faudrait vraiment un élément majeur du type Black Swan.

3/ Début de cycle économique/re-covering

Pour avoir une idée visuellement plus explicite :

- Voici pour la photo 1  la diminution et l'augmentation des liquidités dans le marché entre 2018 et 2020. 

- Voici en exemple la photo 2 avec l'évolution du taux 10ans et taux directeur pour voir la marge entre les deux et l'évolution des 2 courbes entre 2017 et 2021.



Donc oui le marché dépend des fondamentaux économiques à terme, mais le marché dépend aussi de la politique monétaire et du sentiment du marché qui lui tend à rendre des cycles plus long et décorrélé de la réalité.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.